Aquila*HDC

ACTUALITÉS


com ep15

Grand Prix Longines de la Ville de La Baule : Victoire du couple champion du monde, Simone Blum et DSP Alice

19 mai 2019

Seuls huit couples sur les quarante-cinq au départ du Grand Prix Longines de la Ville de La Baule ont réussi à boucler sans faute et dans le temps le parcours dessiné par Frédéric Cottier : Eduardo Menezes (BRA)/H5 Quintol, Olivier Robert (FRA)/Vangog du Mas Grenier, Doron Kuipers (NED)/Charley, Amy Inglis (GBR)/Wishes, Grégory Wathelet (BEL)/Iron Man Van de Padernborre, Steve Guerdat (SUI)/Albfuehren’s Bianca, Simone Blum (GER)/DSP Alice et Darragh Kenny (IRL)/Important de Muze. Ces huit-là se sont donc retrouvés au barrage, exercice difficile qui demande d’allier vitesse et précision.

Avec deux fautes aux obstacles, Eduardo Menezes et H5 Quintol ont dit adieu à leur rêve de victoire. Olivier Robert et Vangog du Mas Grenier ont commis une faute, tout comme Doron Kuipers et Charley, ainsi que Gregory Wathelet et Iron Man Van de Padenborre. Pour eux aussi, fini l’espoir d’inscrire leur nom au palmarès du Grand Prix Longines de la Ville de La Baule. 
Amy Inglis a été la première à obtenir le double sans-faute avec Wishes en 48,84 secondes (pour un temps accordé de 50 secondes). Mais le n°1 mondial Steve Guerdat, associé à sa fidèle Albfuehren’s Bianca, a lui aussi réussi le sans-faute en étant plus rapide (43,82 secondes). Restaient à passer Darragh Kenny et Important de Muze et Simone Blum et DSP Alice. Les premiers ont réussi le sans-faute en 43,90 secondes, les secondes, championnes du monde en titre, ont également fait un sans-faute mais ont été les plus rapides en 43,33 secondes. 

Simone Blum (GER) et DSP Alice s’imposent donc dans le Grand Prix Longines de la Ville de La Baule, devant Steve Guerdat (SUI) et Albfuehren’s Bianca. Darragh Kenny (IRL) et Important de Muze sont 3e. Meilleurs Français, Olivier Robert et Vangog du Mas Grenier sont 6e. 
A noter que la dernière victoire féminine dans le Grand Prix Longines de la Ville de La Baule remonte à 2002 avec Angélique Hoorn (NED) et Hascal.
 

Ils ont dit :

Rémi Cléro, Président du Longines Jumping International de La Baule :
« C’est un honneur, Simone, de vous avoir ici pour cette 59e édition, avec votre titre de championne du monde. Merci vraiment pour le spectacle sportif que vous nous avez proposé et félicitations à Simone et aussi à Steve pour le soutien qu’il apporte chaque année au concours, à ce sport. Merci aussi, Frédéric Cottier, pour l’ensemble de ses parcours, dont celui du Grand Prix Longines de la Ville de La Baule, qui a offert ce week-end de très beau scénario avec toujours plus d’innovation. »

Yves Métaireau, Maire de la Ville de La Baule :
« Mes félicitations tout d’abord à Simone Blum qui a réalisé un magnifique tour, ce n’était pas si facile. Le temps était important, en tout cas au cours de ces 25 ans, je suis ravi que le concours ne fasse que progresser, que nous ayons autant de succès avec presque 20 000 visiteurs chaque jour. Cette organisation avec beaucoup de sérieux, et avec un budget tenu est une vraie réussite. Il faut savoir que la Ville de La Baule a beaucoup investi dans les infrastructures. Je ne serai pas là l’année prochaine, en tout cas à cette place pour fêter la soixantième édition, mais je suis ravi que tout ce qui a été investi serve le sport et les sports équestres mondiaux. »

Frédéric Cottier (FRA), chef de piste :
« Au septième partant, j’avais déjà deux sans-faute et un cavalier avec un point, c’est comme cela c’est le sport et finalement le scénario n’est jamais écrit totalement. On est toujours un petit peu angoissé devoir qu’il y ait trop de sans-faute ou pas suffisamment, on termine néanmoins à huit sans-faute, avec des cavaliers et des chevaux extraordinaires. Le double vert en n°11 aura joué son rôle parce que la distance obligeait à reprendre les chevaux et surtout parce que le contraste était important avec du vert sur le vert. Il suffit de très peu de choses après dans la tête d’un cavalier pour trouver le parcours très difficile, cela dépend souvent des tours précédents. En tout cas, on a la championne du monde et le numéro un mondial sur le podium, nous n’avons donc rien à ajouter. Alice, la jument de Simone était déjà ma favorite aux championnats du monde 2018, j’ai voulu l’acheter en Italie il y a trois ans quand elle faisait du trois étoiles ; elle a bien fait de la garder finalement. »

Simone Blum (GER), vainqueur du Grand Prix Longines de la Ville de La Baule :
« Je suis très fière d’être là, c’est la première fois que je vois le CSIO5* de France en tant que compétitrice et c’est une expérience exceptionnelle. C’est une peu l’Aix-La-Chapelle français ! Évidemment pour cette saison c’est un premier concours sur l’herbe avec un public très enthousiaste. Le premier tour a été juste parfait, et je pensais que Steve allait gagner au barrage, mais finalement, Alice a été la meilleure aujourd’hui. »

Steve Guerdat, 2e du Grand Prix Longines de la Ville de La Baule :
« Je veux retenir tout d’abord que j’étais heureux d’être ici avec mes trois chevaux, c’est formidable d’être à La Baule. C’est un concours fantastique avec un public extraordinaire, mon seul regret serait que le concours ne dure pas assez longtemps finalement. On a vraiment beaucoup de plaisir à être ici, et ce sont des concours comme cela que nous aimerions avoir tous les week-ends. Merci aux organisateurs, à ceux qui les soutiennent, et à ceux qui vivent le sport. Un peu de déception forcément, mais ce qui me satisfait c’est le fait que ma jument réalise le double sans-faute dans le Grand Prix. »