Mouette bandeau

Bienvenue à La Baule

La Baule est bien plus qu’une station balnéaire posée au bord de l’océan Atlantique où l’on vient juste passer quelques jours de vacances. C’est un lieu de vie d’une incroyable richesse.

La Baule, ce sont des souvenirs, des envies, des désirs. C’est un cocktail d’émotions, de sensations, de saveurs, de couleurs. Ce sont des balades et l’esprit qui vagabonde dans ces petites rues au pied des villas cossues et de leurs jardins à l’ombre des pinèdes.

Développée sous l’impulsion de François André, oncle de Lucien Barrière et véritable inventeur du tourisme moderne, La Baule est née à la fin du 19e siècle et a su traverser l’histoire en conservant le charme d’un lieu à l’atmosphère unique.

La Baule c’est bien évidemment la mer et donc la voile. Des installations exceptionnelles, une plage immense de 9 kilomètres et un front de mer, paradis des joggeurs qui profitent du lever ou du coucher du soleil. De la voile « nouvelle » avec les adeptes de kitesurf qui viennent sur ce spot idéal pour le plaisir de la glisse. De la voile plus traditionnelle aussi avec, parmi les régates les plus réputées, celle des Voiles de légende (août) organisé par le Yacht Club, niché près du port du Pouliguen avec une vue imprenable sur la baie.

Depuis 2012, la baie de La Baule est entrée dans le cercle très restreint des plus belles baies du monde selon World Bays, association créée il y a 15 ans et qui rassemble les 36 plus belles baies de la planète. Une sélection draconienne basée sur des critères très stricts comme la richesse de la faune et de la flore, le développement de ses activités économiques, la proximité d’espaces naturels remarquables et attractifs…

La Baule c’est aussi une ville où le sport est roi. Parmi les incontournables, le triathlon de La Baule est un rendez-vous majeur de l’élite de la discipline mais aussi de tous les amateurs, certains de trouver toutes les conditions nécessaires pour un plaisir maximum. Le triathlon Audencia de La Baule (septembre) n’est qu’un exemple parmi tant d’autres comme le golf, le tennis…

La Baule, c’est aussi de la culture. Ce sont des expositions, des rencontres littéraires, un festival de Musique (juillet), une exposition de véhicules d’exception à l’occasion d’une soirée de prestige, un festival du cinéma et de musique de films (novembre)…

La Baule, c’est enfin une région. Pas besoin de s’éloigner beaucoup pour pouvoir apprécier les charmes de l’arrière-pays, à cheval, à pied ou en vélo au gré des sentiers cachés entre terre et mer. La côte sauvage, la presqu’île de Guérande, cité chérie des ducs de Bretagne, les marais salants du Pays Blanc, ces milliers de miroirs d’eau, et le travail des 250 paludiers qui récoltent chaque année 12 000 tonnes de sel, autant de lieux qui laissent un souvenir impérissable à quiconque a su s’y perdre.

La Baule, c’est un esprit, un souffle, une inspiration.